Un dragon ! Sur mon chemin ?

Reptiles et amphibiens disparaissent… Vous pouvez participer activement à leur sauvegarde ! En Normandie, il existe 17 espèces d’amphibiens et 14 espèces de reptiles : partez à leur recherche ! La chasse photo est ouverte dès le mois de février!

Avez-vous déjà croisé, autour de chez vous, le triton ­crêté, semblable à un petit ­dragon? La ­salamandre, ­créature ­inoffensive sujette à mille croyances ? Le crapaud commun, fidèle allié de vos jardins ? La rainette, batracien arboricole ? La vipère, farouche serpent ? La ­couleuvre à collier, serpent nageur tout aussi inoffensif ? Créée en 2004, par l’Union Régionale des CPIE de Normandie, dont l’ESTRAN est membre, dans le cadre de son Observatoire Batracho-Herpétologique Normand (OBHEN), la campagne citoyenne « Un dragon ? Sur mon chemin ! » (auparavant appelée «Un dragon? Dans mon jardin!) a pour objectifs l’étude et la conservation des espèces sauvages de reptiles et d’amphibiens de Normandie. Les amphibiens sont représentés chez nous par les tritons, salamandres, crapauds, rainettes et grenouilles. Les reptiles, quant à eux, regroupent lézards, serpents et tortues. Ces animaux, dont certains ont des allures de petits dragons sont utiles à l’équilibre des écosystèmes, et sont de précieux indicateurs de la qualité de notre Environnement. En Normandie, 29% des amphibiens et des reptiles sont menacés. En cause : la destruction des zones humides, l’artificialisation des milieux, l’introduction de poisson dans les mares, la pollution des milieux aquatiques (utilisation des pesticides), l’arasement des haies, le réchauffement climatique,…

Vous pouvez contribuer à la préservation de ces espèces fragiles et protégées ! Simples curieux de la nature ou naturalistes chevronnés, vous pouvez participer à l’amélioration des connaissances et à la conservation des amphibiens et des reptiles de Normandie en communiquant vos observations. La période de reproduction des amphibiens débute dès la fin février et s’étale jusqu’au début de l’été. Les adultes vont être bientôt plus faciles à observer car ils sortent de leur torpeur hivernale et migrent jusqu’aux ornières, mares et étangs où il se reproduisent. Quant aux reptiles, il va falloir attendre le mois d’avril pour les voir à nouveau profiter de la chaleur du soleil. L’ESTRAN Cité de la Mer vous invite à en faire des photos et à lui envoyer par voie électronique en précisant bien votre nom, mais aussi la date et le lieu (commune, rue ou hameau) de l’observation :
– par mail, à l’adresse contact@estrancitedelamer.fr
– par Facebook, sur la page de l’ESTRAN Cité de la Mer

Ce travail ­participatif, déjà riche de plus de 33 000 ­témoignages, a permis ­aux CPIE de Normandie d’éditer en mai 2015 «l’Atlas des Amphibiens et Reptiles» de Normandie. Mais il est important de poursuivre ce travail ensemble pour mieux appréhender l’évolution de ces espèces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*