Sortie de l’Atlas des oiseaux de France : retour sur la conférence de presse

Une trentaine de personnes se sont réunies vendredi 23 octobre 2015 à l’occasion de cet évènement tant attendu !

Crédit photo : Carine Brémond / LPOCrédit photo : Carine Brémond / LPO

Il faut dire que ce nouvel Atlas, dont la commercialisation est prévue le 12 novembre 2015, est une référence ornithologique, synthétisant une somme de travail et de connaissances considérables, que l’on doit aux initiatives conjointes de la LPO, de la Société d’Etudes Ornithologiques de France et du Muséum national d’Histoire naturelle.

Fruit de 4 années d’inventaires conduits entre 2009 et 2013, jamais un tel bilan n’aurait pu être envisagé sans les forces vives de l’ornithologie française, animé par 56 coordinations régionales et départementales. Plus de 10 000 observateurs, une soixantaine de photographes ont été mobilisés pour l’occasion.

Ouvrage de référence, il est le 4e d’une série initiée en 1976, qui nous permet d’analyser de manière rigoureuse les évolutions de notre avifaune au cours des quatre dernières décennies mais également les éléments déterminants pour la conservation et la gestion des espèces et de leurs habitats. À titre indicatif, le 2e atlas national des oiseaux nicheurs est paru en 1994 et le 3e (Atlas des oiseaux de France en hiver) en 1991.

Pour cette édition 2015, quelques chiffres clés :

  • Il faut noter que bon nombre d’espèces dites emblématiques ont bien progressé. On doit ce succès au travail remarquable des associations naturalistes qui se sont investies sans compter pour changer les mentalités, réduire les agressions, modifier les règlementations, réhabiliter les milieux naturels ou mener des actions de réintroduction. Désormais, grâce à ce combat réussi, nous disposons de nombreuses clés pour favoriser la résilience de l’ensemble du vivant.
  • Cet atlas met en lumière des espèces apparues et disparues depuis la parution du dernier atlas : parmi les espèces disparues, le Traquet rieur et le Pluvier guignard.
  • Un travail a été effectué sur l’analyse de la répartition des oiseaux selon leur type d’habitat. Ce travail souligne l’importance des zones humides qui sur 3% de la surface métropolitaine concentrent 31% des espèces nicheuses
  • La France métropolitaine compterait entre 130 et 230 millions d’oiseaux nicheurs. Les passereaux représentent 90% des oiseaux nicheurs

Cet atlas doit également accompagner tous les français qui se montrent de plus en plus nombreux à s’intéresser au monde des oiseaux. C’est pour répondre à leur engouement croissant que le comité de pilotage a souhaité une présentation attractive s’appuyant sur une iconographie de grande qualité.

Vendredi 23 octobre 2015 s’est tenue la conférence de presse de lancement de l’Atlas des oiseaux de France métropolitaine à la mairie du 9è arrondissement. À Cette occasion, journalistes, scientifiques et ornithologues se sont réunis lors de cet événement tant attendu depuis la dernière édition de l’Atlas sortie en 1994.

Plus d’informations

Commandez votre exemplaire de l’Atlas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*