Les Énergies Marines Renouvelables

Aujourd’hui, le changement climatique modifie déjà notre climat et accélère particulièrement la montée du niveau des mers et le recul du littoral. Ce changement vient en grande partie de la combustion des énergies fossiles à base de carbone comme le pétrole, le charbon ou le gaz. Il faut donc trouver d’autres sources d’énergie moins polluantes, c’est ce que l’on appelle la transition énergétique.

Quest-ce qu’une énergie renouvelable ?

Pour cela, on se tourne vers des énergies appelées renouvelables, car elles ne dépendent pas d’un stock d’énergie fini (gisement de pétrole, mine de charbon…) mais d’un flux d’énergie inépuisable (le soleil, les courants marins…). Parmi tous ces flux, la mer et les océans sont particulièrement intéressants : ils recouvrent 80 % de la surface de la Terre, et 70% de la population mondiale vit à moins de 30 km d’une côte.

Il y a en plus une multitude de sources potentielles à partir des mers : les courants marins, les marées, les vagues, le vent, la salinité, la température, etc. autant de sources qui peuvent se compléter dans le temps et dans l’espace.

La Manche offre ainsi des marées très fortes, déjà exploitées par l’usine marémotrice de la Rance, tandis que des hydroliennes sont testées près de Cherbourg et que des parcs éoliens offshores (en mer) sont en cours d’étude sur le littoral normand.

Les éoliennes en mer

Aussi appelées éoliennes offshores, ce sont des machines beaucoup plus importantes et puissantes que les éoliennes à terre, elles disposeront de vents plus constants qu’à terre, avec un fonctionnement qui pourra aller jusqu’à 80 % du temps. Ces machines nécessitent par contre des zones assez importantes avec de gros travaux pour l’installation, qui nécessitent des suivis scientifiques et une concertation avec les usagers de la mer déjà présents (pêcheurs, plaisanciers, transport maritime, etc.).

Économiser l’énergie

Enfin, rappelez vous que l’énergie la moins coûteuse, pour votre portefeuille comme pour l’environnement, c’est celle que l’on ne consomme pas ! La transition énergétique est donc aussi une démarche dans laquelle les économies d’énergie doivent trouver une large place, pas en diminuant le confort comme on l’entend parfois, mais au contraire en augmentant notre qualité de vie, comme par exemple une maison bien isolée qui est beaucoup plus agréable à vivre mais également beaucoup moins consommatrice d’énergie !